Where’s Rey ?

Aujourd’hui, nous abordons un problème épineux : la sexualisation des jouets et l’absence de personnages féminins dans les nouveaux produits dérivés Star Wars : Le réveil de la Force

Article-Wheres-Rey-Robot-Paradise-4

Dans l’univers Star Wars, j’ai toujours beaucoup apprécié de trouver des femmes fortes : Leia Organa, et sa mère, Padmé Amidala, plus récemment apparues dans Clone Wars, les Soeurs de la Nuit, avec les maléfiques Mère Talzin et Asaj Ventress, la chasseuse de prime Aurra Sing, sans oublier la magnifique padawan d’Anakin, Asoka Tano. Et il y encore quelques mois, nous avons découvert Maz Kanata et Rey.

Et oui, Rey, quel personnage ! Je peux vous dire que je rêvais en secret qu’un jour le personnage central de Star Wars, le Jedi surpuissant, soit une femme. Voeu exaucé, je suis comblée ! Une femme forte, déterminée, pas cucu, pas potiche pour un sou, pas là pour servir de faire-valoir sexy. Rey a pour moi un vrai potentiel : celui de montrer à des petites filles qu’elles peuvent devenir ce qu’elles veulent, y compris des pilotes intrépides de vaisseaux spatiaux intergalactiques ou des Jedi capables de se battre au corps à corps contre des Sith (et de gagner).

Seulement voilà, problème : pas de Rey en magasin de jouets. Pas de figurine en plastique à son effigie (ou très rarement), pas de déguisement de Rey, pas d’arme de Rey, pas de truc de papeterie habituel. Nothing, nada, que dalle.

Article-Wheres-Rey-Robot-Paradise-1

J’ai bien rigolé lorsque j’ai vu cette boîte : le speader de Rey et là, vous la reconnaissez ? Oui, c’est elle, c’est Rey ! Et non, on ne peut pas enlever son masque.

 

Alors, par contre, si tu es fan de Kylo Ren, il y en a partout. Des figurines de toutes les tailles, son masque, son sabre,… On retrouve également tous les personnages masculins, Poe Dameron et son X-wing, Finn, Han Solo, des stormtroopers en veux-tu en voilà, Dark Vador dans tous ses états…

Nous touchons là du doigt un problème qui me semble complètement incroyable de nos jours : la distinction claire et nette des jouets POUR les garçons différents de ceux POUR les filles. Et plus grave : le fait de penser que les petits garçons ne voudront pas acheter un personnage féminin.

L’excellent article du Konbini en dit long sur la façon de penser du pôle marketing de Disney :
Un ou plusieurs individus s’inquiétaient de la présence d’un personnage féminin dans les produits Star Wars. Finalement, on a ordonné explicitement aux vendeurs d’exclure le personnage de Rey des produits dérivés.

Ne serait-ce pas là des paroles empreintes d’une immense connerie bêtise ? Comment pouvons-nous nous battre pour l’égalité des sexes alors que les jouets, source de l’imagination et de l’identification sexuelle des enfants, ne sont eux même pas égaux entre eux ?

Article-Wheres-Rey-Robot-Paradise-3

Pour moi, l’éviction de Rey en tant que produit dérivé a été un petit choc, un coup de casserole sur la tête. J’avais devant les yeux un superbe personnage au cinéma dont je ne retrouvais pas l’importance dans le rayon jouets. Comme si Disney avait fait marche arrière et avait finalement décidé ne plus assumer ce personnage féminin comme héros de l’histoire. « Tient en fait non, on la vire des produits dérivés, elle va pas vendre« . Une décision que je trouve aussi complètement injuste pour Daisy Ridley, l’actrice interprète de Rey.

Heureusement, je n’ai pas été la seule à réagir et l’indignation liée l’absence de Rey trouvait bientôt un écho dans le hashtag #weresrey. A travers le monde, j’ai vu fleurir des milliers de photos de rayons jouets et partout, on a pu découvrir la suprématie des figurines de sexe masculin.

Pourquoi un petit garçon n’aurait-pas le droit (le choix ?) de jouer avec Rey ? Pourquoi ne lui laisse-t-on pas la liberté de choisir s’il veut se déguiser en Kylo Ren ou en Rey ? Et si il choisi cette dernière, cela signifie-t-il qu’il ne se voit pas comme un garçon ?

Pourquoi a-t-on aujourd’hui toujours peur que les filles aient des jouets de garçon et inversement ? A-t-on peur qu’ils deviennent des enfants manqués ?

Je ne vais pas vous mentir, je n’ai pas la réponse à ces questions, et je n’ai pas d’enfant. Je peux juste vous parler de mon expérience personnelle : je collectionnais autant les figurines Star Wars que les Polly Pocket. Et quand je parlais de mon X-Wing ou de mon dernier Han Solo, on me traitait souvent de garçon manqué. J’ai fini par taire ma passion. J’ai grandi, je suis devenue une femme, mes jouets Star Wars m’ont suivi dans chacun de mes appartements et aujourd’hui, ils ont une bibliothèque à eux tout seuls. Je vous rassure : je me maquille, je porte des robes parfois et je n’ai pas de trouble de la personnalité (ou pas que je sache).

Et au regard de mon enfance, j’ai adoré les soit-disant jouets POUR garçons et je regrette de toujours voir cette séparation Rose-c’est-pour les-filles/Bleu-c’est-pour-les-garçons. Elle fait malheureusement croire à des filles qu’elles doivent se contenter de Barbie et d’horribles poupons (non mais franchement, genre, tu as 3 ans, on te prépare déjà à devenir une maman bien comme il faut) (et puis ça fait peur les poupons) et à des garçons qu’ils n’ont pas le droit de jouer aux poupées sous peine de s’entendre dire qu’ils sont des fillettes.

L’absence de Rey est finalement une réalité assez cruelle : le sexisme a encore de beaux jours devant lui, et qu’il soit la faute d’une analyse marketing navrante ou d’idées reçues d’un autre temps, il prend malheureusement racine dans la tête de nos enfants.

Article-Wheres-Rey-Robot-Paradise-2

Disney a tout de même capitulé devant le scandale du #weresrey et a assuré que la padawan serait enfin disponible prochainement dans de nombreux supports. Par contre, ils n’ont parlé ni de Leia Organa, ni de Maz, qui elles seront toujours aussi rares.

Allez les girls, je crois en nous. Rey deviendra un grand Jedi et bottera le cul de Kylo Ren !

Et vous qu’en pensez vous ? Avez vous grandi avec des jouets qui n’étaient soit-disant pas pour vous ? Avec quoi jouent vos enfants ?

 

 

 

 

Publicités

6 réflexions sur “Where’s Rey ?

  1. Aurélie dit :

    C’est quand même aberrant un tel gouffre entre les jouets pour garçons et ceux pour filles …
    Des fois on a vraiment l’impression de retourner plus d’un siècle en arrière tellement la mentalité n’a pas évolué sur certains points.
    Un très chouette article en tout cas, tu as bien mis le doigt sur le problème. :-/

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s