Découvrons ensemble Le Forum de l´Intelligence Artificielle de Bordeaux

Il y a une dizaine de jours à Bordeaux, se tenait pour la première fois le Forum de l’Intelligence Artificielle. Autant vous dire que j’ai sauté de joie en apprenant la nouvelle et que, forcément, je ne pouvais pas rater si belle occasion d’en découvrir plus sur l’IA. Retour sur ces 3 jours…

Alors, le Forum de l’IA, c’est quoi au juste ? Organisé par les étudiants de MIASHS (Mathématiques et Informatique Appliquées aux Sciences Humaines et Sociales) (soit une licence faisant partie de la fac des Sciences de Bordeaux) (dont ma petite sœur fait partie) (ça ne vous dérange pas si je raconte un peu ma vie au passage ?) et faisant partis de l’association Ascoergo, le Forum de l’Intelligence Artificielle a pour vocation de faire découvrir l’IA à un large public au travers de la projection de films et d’ouvrir le débat en invitant chercheurs, neurologues, sociologues, … Du jeudi 24 mars au samedi 26 mars, je vous dévoile en détails le programme du forum.


 

blade-runner_55553

Jour 1 :
Projection du film Blade Runner, Ridley Scott, 1982
interventions de nicolas rougier, chercheur à l’imn et l’inria et  d’Armelle Gilliard, auteure du mémoire « Blade Runner : être humain, c’est…« 

Blade Runner, un film que l’on m’a vivement conseillé et que je n’avais encore vu. J’ai sauté sur l’occasion pour le découvrir. Et là… Comment dire ?… La réception du film est quelque peu… Étrange… Compliquée ? J’ai forcément entendu beaucoup de choses au sujet de ce film, entre autres que la sortie du film en 1982 fut un échec, les critiques étant très virulentes à l’époque, mais qu’au fur et mesure des années, le film s’était bonifié et qu’une communauté de fans s’est constituée.
Effectivement, à la fin du film, j’étais dubitative… Et plutôt même en mode « WHAT THE F**K ??« . Je me suis même dit que jamais je ne reverrai ce film. « Une fois, ça me suffit ! ». Mais ça, c’était sans compter sur l’intervention d’Armelle Gilliard . En un tour de force (ou de magie ?), elle nous a plongé dans l’interprétation du film. Les symboles, le sens caché de certaines scènes, le caractère attribué à certains personnages, et surtout la quête des robots tout au long de l’histoire.
Cette intervention m’a sincèrement enthousiasmé et a clairement sauvé ma vision du film. Plus encore que cela, Armelle Gilliard m’a donné envie d’en savoir plus sur ce film énigmatique et de lire son mémoire. Sans cela, je serai restée sur ma faim comme, je pense, toutes les personnes de la salle…

 


 

Ex-Machina

Jour 2 : 
Projection du film Ex Machina, Alex Garland, 2015
Débat avec Nicolas rougier, CHERCHEUR À L’IMN ET L’INRIA et guillaume ballan, neurologue au centre hospitalier de bayonne

Rendez-vous  dans le cadre enchanteur de l’Utopia, le plus beau cinéma de Bordeaux.
Sorti l’an dernier, Ex Machina est un film que j’ai déjà vu mais que je souhaitais revoir sur grand écran car je l’ai littéralement ADORÉ ! Le deuxième visionnage fut tout aussi jouissif. Je ne vous ferais pas la critique ici, ce n’est pas le but de cet article, mais enfin, si jamais un film à suspens un peu dérangé-dérangeant vous tente, foncez avec Ex Machina ! 

La suite de la soirée s’est poursuivie avec une série de questions autour du film et un retour sur les événements marquants de l’IA. Le test de Turing a eu aussi une belle place dans le débat, puisse qu’au coeur du film (et également utilisé dans Blade Runner). Une soirée en somme très intéressante pour les curieux de la science.


Conferences-Forum-de-lIA-Bordeaux-2016-Robot-Paradise

Jour 3 :
Conférences et stands

Pour ce dernier jour réservé aux conférences, et très bien organisé d’ailleurs, j’ai particulièrement apprécié la pluridisciplinarité des intervenants. Les regards croisés autour de l’IA ont apporté de nombreuses nuances nécessaires dans l’histoire de sa création.

Bien sûr, dans les thèmes abordés et en parallèle des films projetés la veille et l’avant-veille, l’idée importante qui s’est dégagée est que l’homme, en grand penseur,  imagine beaucoup plus loin que la réalité. Le fait qu’un jour, un robot soit capable de marcher, de penser, d’avoir un instinct, de surpasser l’homme est encore loin d’être envisageable. Aujourd’hui, finalement, il ne faut pas parler d’une IA mais d’une multitude d’IA qui chacune dans leur domaine, évolue, se perfectionne, se développe. Une IA gagne au jeu de go pour la première fois, un robot « marcheur » se fait bousculer et se relève, un autre fait du stop et filme son périple, un autre encore raconte des énormités sur Twitter… Les IA font ce pourquoi elles ont été créées et ne font QUE cela. Et c’est déjà pas mal !


Au final, je suis heureuse d’avoir pu assister à ce que j’espère être la naissance d’un rendez-vous annuel ! Je crois fort en ce projet qui aura été pour moi un événement scientifique vu nulle part ailleurs. Je tire mon chapeau à ces élèves motivés par la seule envie de partager et qui ont entrepris un projet d’envergure. La question de l’IA est, je pense, un enjeu fort du 21ème siècle. Un public aujourd’hui beaucoup plus large qu’une communauté de scientifiques s’intèressent à cette question, qui entre fascination et peur, entre réalité et fiction, n’en est qu’à ses prémices…


 

Publicités

15 réflexions sur “Découvrons ensemble Le Forum de l´Intelligence Artificielle de Bordeaux

  1. RashVaultBoy dit :

    Bonjour !
    je suis très heureux de lire un compte-rendu de ces 3 jours auxquels je n’ai pu participer …
    Mais contrairement à toi j’avais adoré Blade Runner dès le premier visionnage, et je voulais savoir si tu savais comment mettre la main sur ce fameux mémoire ?
    Et j’en profite de commenter ici pour te faire part que j’ai aussi acheté quelques kits de fabrication de robots comme ceux dont tu parles dans ton premier article.
    Bonne continuation pour le blog en tout cas, sache que j’en suis vraiment fan !

    Aimé par 1 personne

    • Robot Paradise dit :

      Woooooh, merci !! Ça me fait tellement plaisir (et presque, ça me surprend car je me demande parfois qui je peux intéresser avec ma passion sur les robots, haha)
      Par rapport à Blade Runner, je t’avoue que la projection a souffert de défauts de programmation : son qui grésillait, image rétro-projectée dans un amphi pas vraiment adapté, siège par très confortable, film en VF,… Après, je pardonne bien volontier ces défauts à Ascoergo qui a fait ce qu’elle pouvait, mais clairement, cela a joué sur ma première impression. Je vais le revoir au calme et confortablement installée !
      Pour le mémoire, je vais contacter Ascoergo et pourquoi pas l’auteure en question. Je te tiens au courant si j’arrive à l’avoir !
      Merci encore 😀

      J'aime

    • Robot Paradise dit :

      A la réception du film, je me suis simplement dit que Ridley Scott avait fumé une grande cigarette qui fait rire pour en arriver à un film aussi « compliqué » ! La scène finale, aux échos bibliques, où Roy sauve Deckard après s’être crucifié m’a laissé un souvenir… Etrange (oui, je n’ai presque que ce mot pour décrire ce film). L’intervention d’Armelle Gilliard m’a permis de mieux comprendre les intentions de Scott, à savoir avant tout que le film est un hommage à Philip K. Dick (dont je n’ai pas lu un seul bouquins, shame on me). Le film est un quête des sens : les reliquants découvrent au fur et à mesure le sens de l’odorat, de la vue, de l’ouïe, du goût. Seul manque le sens du toucher. Chaque séquence du film est orientée sur cette quête, les images, les plans, les sons sont tous étudiés en ce sens.
      Et il y encore beaucoup à dire sur le travail de Ridley Scott ! Une autre chose importante qui m’a échappée tout au long du film : qui est Deckard ? Humain ou reliquant ? (moi, j’ai eu la réponse, hey hey)
      Tu as vu le film ? Lu des oeuvres de Philip K. Dick ?

      Aimé par 1 personne

      • Lost in Chapter 13 dit :

        Je comprends mieux en effet. ^^
        J’adore l’univers de Philip K. Dick, j’ai lu beaucoup de ses oeuvres et donc bien entendu « Do Androids dream of Electric Sheep? » et j’ai vu le film, plusieurs fois (oui je suis fan ^^ ). C’est marrant d’ailleurs parce que pour moi, la fin c’est quand Gaff dépose devant la porte de Deckard un origami de licorne. Ce petit acte a priori anodin qui livre en fait la vraie intrigue du film (du moins à mes yeux).

        Aimé par 1 personne

      • Robot Paradise dit :

        Je n’ai absolument pas compris ce que venait faire cette licorne dans l’histoire… Et à vrai dire, je n’avais pas bien vu (faute à la projection) que c’était une licorne. De même, l’intervenante a expliqué la symbolique autour de la licorne et de la geisha et ce fut la *révélation*. J’aimerais beaucoup voir les différentes fins pour encore plus me sentir perdue, haha !

        Aimé par 1 personne

      • Lost in Chapter 13 dit :

        Pour la pureté, j’avoue que je n’ai pas vraiment vu mais pour le rêve c’est bien ça. Le titre anglais de l’histoire de Philip K. Dick est « Do Androids dream of Electric Sheeps? », dans le film Deckard rêve non pas de moutons électriques mais de licornes. Donc lorsque Gaff laisse l’origami de licorne devant sa porte c’est pour lui montrer qu’il sait qu’il rêve de licorne, impliquant qu’il est un Replicant (et donc que le rêve de licorne fait partie de sa « programmation »).

        Aimé par 1 personne

      • Robot Paradise dit :

        Ok, ça me semble plus clair. Il faut que je lise d’urgence « Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? » du coup ! Et comme je viens de commencer « Le robot qui rêvait » d’Asimov, ça me semble être parfait comme suite logique 😉

        Aimé par 1 personne

  2. Stéphanie LE GARREC dit :

    Yesss! De rien, la soeur, c’est toujours un plaisir d’aller à des évènements sur des sujets qui nous intéressent, et en plus, ma fac organise des évènements plutôt sympa en général, ça, c’est parce qu’on est vraiment pas beaucoup 😉

    Aimé par 1 personne

  3. downheathcliff dit :

    J’aurais adoré assister à ce forum ! J’ai beaucoup aimé Blade runner (après petit temps d’addaptation devant toute cette noirceur) et ton enthousiasme (et ma boulimie de science fiction) m’ont donné une immense envie de voir Ex Machina (qurl titre *.*) !

    Aimé par 1 personne

    • Robot Paradise dit :

      Oui, regarde Ex Machina, tu ne seras pas déçu ! C’est un de mes films coup de cœur de 2015 et, assurément, je le place dans mon top 3 de l’an dernier. Je pense que je vais apprécié Blade Runner au fur et à mesure des visionnages. Merci de ton soutien en tout cas !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s