Découvrons ensemble Bots, une BD signée Ducoudray et Baker

Les amis ! Je vais vous gâter ces prochains jours car les découvertes en matière d’oeuvres littéraires traitant de l’AI ont été nombreuses ces derniers temps. Et quel bonheur ce fut de découvrir le premier tome de Bots, une bande dessinée drôle et touchante fraîchement sortie en avril 2016.

Image-7-Bots-Robot-Paradise


BOTS

Scénario : Aurélien Ducoudray
Dessins : Steve Baker
Ankama édition, 2016
10€, 96 pages


Synopsis

Rendez-vous sur la Terre, quelques millénaires de guerre plus tard. Les humains ne sont plus, les robots sont désormais l’unique population de la planète et s’appliquent à « vivre » tel que les hommes leurs ont appris, sans même se souvenir d’eux. Sur le champ de bataille, un tout jeune robot mécano au caractère bien trempé, Rip-R, rencontre son binôme, un robot guerrier immense nommé War-hol. Mais sur le terrain, tout ne se passe pas comme prévu… War-hol refuse de se battre et semble protéger quelque chose. En effet, caché dans ses entrailles, un bébé humain dont il ignore tout, attend sagement qu’on s’occupe de lui…

Image-4-Bots-Robot-Paradise

 

Mon avis

En tant que fan de robots et d’AI, je me suis sentie si bien en lisant ce premier tome que je voue maintenant à Ducoudray et Baker une reconnaissance éternelle. J’ai littéralement avalé ce bouquin et, à l’heure où je vous parle, j’ai déjà relu pas mal de passages et parler de cette perle à qui voulait l’entendre (la RE-LOU).

Image-0-Bots-Robot-Paradise

Le scénario de Bots, créé par le génial Aurélien Ducoudray, est pourtant très simple : des robots découvrent un bébé, dont ils ne savent absolument rien, et qui sera prétexte à une quête effrénée  à la recherches de leurs origines, à tous.

Les protagonistes de l’histoire forment une joyeuse équipe, harmonieuse et à laquelle le lecteur peut rapidement s’attacher. Rip-R, le robot mécanicien à l’apparence chétive, est la forte tête du groupe. Il est aussi celui dont on apprendra le passé grâce à des flashbacks bien placés. Le robot guerrier au caractère pacifiste, War-Hol, est quand à lui le gros dur au coeur tendre. Le dernier du trio robotiques est Snoop-!, un androïde quatripède aux allures de chien. Pour moi, le bébé est un peu à part : il vient se rajouter au trio et est, en quelques sortes, le  « liant » de cette drôle d’équipe.

Image-4-Bots-Robot-Paradise

Ce qui est très drôle, et très étrange à la fois, c’est que dans ce monde désormais tout de circuits et de boulons vêtu, vivent des robots aux émotions très humaines. Très vite, les trois robots seront pris d’empathie pour le bébé (qu’ils n’arrivent d’ailleurs pas à identifier) et se sentiront concernés son destin.

Image-2-Bots-Robot-Paradise

Comme dans toute histoire de robots qui se respecte, nous retrouvons la patte d’Isaac Asimov et peut-être même celle de Philip K.Dick dans une interprétation fraîche et  presque surprenante, tant le propos tenu allie science-fiction et humour.

Car de l’humour, il y en a ! Je me suis marrée à de nombreuses reprises, j’ai adoré les clins d’oeil aux héros d’autres oeuvres littéraires : Bender est le papi de Rip-R, Captain America est désormais un robot un peu stupide, quoique toujours aussi patriote, ou encore un sosie d’Astro Boy en petit robot tueur…

Image-1-Bots-Robot-Paradise

Image-3-Bots-Robot-Paradise

Image-8-Bots-Robot-Paradise

Beaucoup de détails sont également très drôles comme une visite au musée où tous les tableaux sont désormais des portraits de robots (La Joconde, Guernica, La Jeune fille à la Perle, Le Cri, …). Observez bien les enseignes et noms des personnages, car ils sont également plein de dérision : « Chez Asimov, réparations, pièces, entretien« , « Steve Blowjobs« , …

Niveau dessin, Steve Baker impose un style coloré et efficace, très « kawaï » mais également un peu rétro. J’ADORE ! La palette de couleurs utilisée me séduit, et permet d’identifier chaque grand moment de l’action.

Image-5-Bots-Robot-Paradise

Les grandes cases sont très présentes et contiennent tellement de détails que, personnellement, je peux passer 10 minutes à les observer, histoire de ne rater aucun clin d’oeil . Une aubaine pour les parents qui auront à coeur de retrouver des références geek de leur enfance, comme pour les enfants qui s’amuseront beaucoup dans cet univers édulcoré.

Image-6-Bots-Robot-Paradise

Bonus sympa en fin de livre : une rubrique « fanarts » où l’on retrouve des oeuvres très sympathiques comme l’illustration juste au dessus, une sorte de « Où est Charlie ? » du robot qui m’a beaucoup fait rire.


Lancé au prix tout petit de 10€, Bots va s’étaler sur 3 tomes. Il va sans dire que je vais me jeter sur la suite car c’est un énorme coup de coeur de mon côté, tant au niveau du scénario que du dessin. Je ne peux que vous conseiller vivement cette histoire futuriste, drôle et touchante dans laquelle nos amis les robots ont la part belle et qui, je vous l’assure, ne vous décevra pas le moins du monde !


 

Publicités

7 réflexions sur “Découvrons ensemble Bots, une BD signée Ducoudray et Baker

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s